Ingrid est libre!

Il n’est pas besoin de lire les journaux pour apprendre les nouvelles essentielles: elles se communiquent spontanément et en temps réel. J’étais mercredi soir sur la butte aux Cailles avec des amis et nous bavardions devant un restaurant de la rue des Cinq-Diamants quand quelqu’un a dit: « Je viens de recevoir un sms de ma mère, Ingrid Bétancourt est libre! » Joie collective, vous pouvez l’imaginer, car Ingrid avait été une inspiratrice de mes premiers engagements politiques sérieux.

((/public/Images_billets/.ingrid_m.jpg|ingrid.jpg|R|ingrid.jpg, juil. 2009))Il y a six ans de cela, je montais avec quelques amis une liste pour le conseil départemental de Paris que nous avions appelée « Oxygène ». A cette époque, nous admirions la jeune candidate à la présidence de la Colombie, nous avions lu son livre, La Rage au coeur, nous aimions ses manières nouvelles et originales de faire campagne, nous rêvions de les importer dans une campagne française, nous détestions avec elle la corruption et l’absence de démocratie. Certains imaginaient qu’elle pourrait venir nous soutenir lors d’un passage à Paris. C’était à l’automne 2001. Nous avons ensuite appris en janvier 2002 son enlèvement, et nous avons suivi et soutenu les actions des comités de soutien. Ce temps nous a paru interminable, il m’est arrivé de douter qu’elle sorte vivante de cette jungle. Aujourd’hui, six ans et demi après, je suis à nouveau en campagne, je monte à nouveau une liste pour le conseil départemental, et mes idées sont à peu de choses près les mêmes. Que sa libération se produise à ce moment est une sorte de clin d’oeil du destin. L’UDF est devenue le Mouvement Démocrate, Paris ville perdue et terre de mission de l’UDF est devenue l’une des ville qui ont donné à François Bayrou le meilleur score aux présidentielles de 2007. Il faut continuer, à nouveau nous allons pouvoir nous inspirer d’Ingrid, et pourquoi pas, rêver qu’elle vienne nous soutenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *