Hénin-Beaumont ou Europe Ecologie: même symptôme

Quoi de commun entre l’arrivée en tête du Front National à Hénin-Beaumont et le succès d’Europe Écologie aux élections européennes ? A première vue rien : d’un côté un parti d’extrême droite populiste qui s’adresse à des populations touchées par la crise sur des thèmes comme l’immigration, le chômage, le protectionnisme; de l’autre un ex-leader soixante-huitard allemand qui séduit un électorat plutôt urbain et aisé sur des thèmes généreux: environnement, lutte contre la corruption, etc. D’un côté les belles âmes se drapent dans leur moralité citoyenne pour appeler à faire barrage au monstre fasciste, de l’autre les mêmes belles âmes se félicitaient de la soudaine sensibilité écologiste des Français.

[((/public/Images_billets/.henin-beaumont-cm_m.jpg|henin-beaumont-cm.jpg||henin-beaumont-cm.jpg, juil. 2009))|/dotclear/public/Images_billets/henin-beaumont-cm.jpg] A y regarder de plus près c’est la même lassitude à l’égard des partis traditionnels UMP et PS, usés jusqu’à la corde, qui s’exprime ici. Là où un public urbain a répondu par l’alternative Europe Écologie, un public touché par la crise auquel aucune autre proposition n’était faite a répondu par un vote FN. Cet exemple démontre une fois de plus l’urgence qu’il y a à construire une proposition alternative crédible, ne pas le faire serait courir le risque de laisser cette tâche à des partis extrémistes que nous ne souhaitons pas voir au pouvoir et qui ont de surcroît toutes les chances de se faire balayer au second tour dans une élection nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *