Bayrou à 12%

Bayroua12Bonne surprise ce matin: Bayrou à 12%, devant Le Pen. (voir Profession Politique)
Ne nous excitons pas trop: 12% souhaiteraient voir Bayrou élu, ce qui ne signifie pas que 12% voteront pour lui, et nous sommes encore à cent jours.
Retenons toutefois la progression continue du candidat.

Faut-il penser que les déplacements en province, le choix du temps et de la profondeur de l’échange plutôt que la course aux quatre coins de la France commence à payer? Devient-il finalement audible? Il est vrai que ses propositions commencent à se diffucer dans l’opinion: résorber la dette, investir dans l’éducation, la recherche, améliorer la performace du système de protection sociale et le rendre viable, faciliter la vie des PME, et surtout former un gouvernement d’union, en finir avec le clivage gauche-droite.

Autre circonstance favorable: l’UMP et le PS sont à la peine, malgré leurs déclarations d’union interne, le climat de guerre intérieure ressurgit régulièrement, ils dérapent dès qu’ils commencent à faire des propositions, ils s’épuisent dans des petites phrases qui commencent à lasser. L’incapacité à faire une proposition économique cohérente et la polémique autour de l’ISF ont achevé de plomber Ségolène cette semaine, après ses éloges de la dictature chinoise. L’affaire du renvoi de Montebourg me semble représenter un tournant dans la campagne: loin du personnage sympathique, c’est la bourgeoise autoritaire qui transparait.

Pour le moment Sarko jouit d’un court état de grâce après sa déclaration de candidature, mais attendons, la guerre interne ne va pas tarder et il a du terrain à rattraper. Les derniers chiffres de la Seine-Saint-Denis (le Monde aujourd’hui) ne sont pas brillants: hausse de l’insécurité, délinquance des mineurs en hausse, violence accrue des agressions après les émeutes de 2004. Sa campagne populiste commence à agacer l’électorat bourgeois de l’UMP et je doute que l’électorat populaire soit si satisfait des résultats des cinq dernières années. Mais méfiance, il ne faut pas trop imaginer que les gens réagissent de façon rationnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *