Agir ensemble

Malgré un fonctionnement très centralisé et souvent peu démocratique de la Mairie de Paris, nous nous efforçons, au niveau de la mairie d’arrondissement, de soutenir les initiatives et bonnes pratiques locales et de mettre en réseau les établissements scolaires, les associations et le monde scientifique et professionnel. Continuer la lecture de Agir ensemble

2016 : une année d’action au service des Parisiennes et des Parisiens

Après les élections de décembre, le Mouvement démocrate compte désormais des élus à la région Ile de France et à la métropole du Grand Paris. En coordination avec les conseillers d’arrondissement et de Paris, ils auront à cœur de promouvoir et de défendre leurs projets pour  améliorer concrètement votre vie quotidienne : un plan Marshall pour le logement ; un pacte régional pour l’air ; des transports publics plus sûrs, plus accessibles, pour tous les franciliens ; la création d’un biotope favorable aux entreprises ;  un saut qualitatif pour l’apprentissage. Continuer la lecture de 2016 : une année d’action au service des Parisiennes et des Parisiens

Notre engagement pour l’environnement

La COP21 se tiendra à Paris à l’automne, elle est l’occasion de rappeler notre engagement renouvelé pour les questions environnementales. Les élus démocrates ont défendu le plan Air dans la capitale et proposeront un plan régional, car la pollution ne s’arrête pas aux frontières du périphérique.

C’est l’ensemble de nos modes de vie, de nos relations sociales et de nos priorités que les questions environnementales nous conduiront à repenser collectivement. Le Mouvement démocrate est engagé dans cette réflexion et y prendra toute sa part.

Dans notre arrondissement, nous avons accompagné la semaine du climat organisée poar l’association Vivre le Quartier Latin en juin. Elle a mis en relation les associations, les librairies et les cinémas, les universités et les écoles. La semaine s’est achevée par un dialogue des politiques avec les jeunes organisé au Sénat et par une course caritative.

Les élus démocrates poursuivront cet effort d’information et de recherche de solutions collectives et soutiendront les projets locaux en faveur de l’environnement.

(Tribune des élues démocrates parue dans 6e Infos)

Les centristes doivent travailler à un programme crédible et efficace

La ville de Paris, qui avait connu jusqu’ici une certaine prospérité, sera rapidement contrainte de se préoccuper sérieusement de la baisse de ses revenus et de son dynamisme économique. En France comme à Paris, il est plus que jamais nécessaire de proposer de vraies solutions pour équilibrer nos comptes publics, relancer l’économie et l’emploi, simplifier et moderniser nos modes de fonctionnement. Continuer la lecture de Les centristes doivent travailler à un programme crédible et efficace

Magnifique résultat dans le 6e: Merci !

Chers amis et amies,

Vous trouverez les résultats du 6eme sur le site de la mairie de Paris: 

– les résultats du 1er tour dans le 6e: http://municipales2014.paris.fr/ardt/6

– la liste des élus: http://www.paris.fr/politiques/resultats-des-scrutins-politiques-a-paris-depuis-2000/resultats/municipales-2014/6e-arrondissement/rub_7796_dossier_141605_port_17975_sheet_24344

L’arrondissement est passé au premier tour avec un score qui a permis d’obtenir 12 sièges sur 13 et les 3 conseillers de Paris. Notre stratégie de rassemblement de la droite et du centre dès le premier tour a été particulièrement efficace.  Continuer la lecture de Magnifique résultat dans le 6e: Merci !

Saint-Germain-des-Prés: l’hémorragie continue

L’hémorragie continue: Le Seuil quitte la rue Jacob pour installer ses bureaux à Montrouge. Un éditeur de plus qui quitte le Quartier Latin. Seule consolation, comme plusieurs de ses confrères, il conservera une « vitrine » à Saint-Germain-des-Prés pour les signatures d’écrivains et les conférences de presse. On sauve la façade, mais le reste se passera ailleurs. Deux articles se sont émus de la chose: [un article d’Edouard Launet dans Libération|http://www.liberation.fr/culture/0101600620-pas-de-quartier-pour-les-editeurs] et un [article de Didier Jacob du Nouvel Obs|http://didier-jacob.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/11/03/il-n-y-aura-bientot-plus-d-editeurs-a-saint-germain-des-pres.html]. ((/public/Articles/.saint-germain_m.jpg|saint-germain.jpeg|L|saint-germain.jpeg, nov. 2009))
Continuer la lecture de Saint-Germain-des-Prés: l’hémorragie continue

« Partir de bonne heure le matin se décide le soir. » Proverbe malinké

C’est officiel, le socialiste Éric Loiselet, premier secrétaire fédéral de la Haute-Marne, rejoint les listes d’Europe Écologie. Parions que les mois à venir seront ponctués de ces annonces destinées à entretenir un climat d’effritement du PS et vraisemblablement aussi du MoDem. Si l’on pouvait initialement croire à une dynamique de construction d’une alternative politique, Europe Écologie apparaît comme une machine à tuer le PS, le MoDem et vraisemblablement Les Verts eux-mêmes.
Continuer la lecture de « Partir de bonne heure le matin se décide le soir. » Proverbe malinké

Corbeil et Rambouillet : occasions manquées pour le MoDem

Mauvais présage pour le MoDem qui n’est même pas cité dans la presse. A Corbeil, Nathalie Boulay-Laurent, ex-MoDem et sans étiquette, ne passe pas le barre des 5%. Où était le candidat du MoDem? On pourrait faire la même remarque pour la législative partielle de Rambouillet où le MoDem a soutenu un divers-gauche socialiste dissident arrivé après la candidate écologiste et après le PS. Un bien mauvais score si l’on se souvient que Bayrou en personne est venu soutenir le candidat. De bien mauvais choix ou pire, pas de choix du tout, et une quasi-disparition du MoDem sur l’échiquier politique dans des circonscriptions pourtant favorables à l’UDF autrefois.
Continuer la lecture de Corbeil et Rambouillet : occasions manquées pour le MoDem

Que s’est-il finalement passé à La Grande Motte ?

En apparence, une Université de rentrée assez terne à la Grande-Motte. Beaucoup de presse pour finalement assez peu d’événements, des militants moroses, tendus et dans l’expectative. Il faut reconnaître que l’équation semble insoluble : l’alliance avec l’UMP serait incohérente pour l’hyper-opposant de l’hyper-président, mais l’alliance à gauche est tout aussi périlleuse. Comment ne pas s’y retrouver dans le rôle du supplétif ? 

La stratégie de la grande alliance républicaine anti-Sarko est séduisante, mais sans volonté de du PS et des Verts de partager cette stratégie et sans moyens de s’y positionner légitimement en leader, l’hypothèse est irréaliste.

Pour comprendre ce qui s’est passé à la Grande-Motte, il faut comprendre les différents agendas des différents acteurs, sachant que les frontières entre les groupes ne sont pas étanches.

Continuer la lecture de Que s’est-il finalement passé à La Grande Motte ?

Que s’est-il finalement passé à La Grande Motte ?

En apparence, une Université de rentrée assez terne à la Grande-Motte. Beaucoup de presse pour finalement assez peu d’événements, des militants moroses, tendus et dans l’expectative. Il faut reconnaître que l’équation semble insoluble : l’alliance avec l’UMP serait incohérente pour l’hyper-opposant de l’hyper-président, mais l’alliance à gauche est tout aussi périlleuse. Comment ne pas s’y retrouver dans le rôle du supplétif ?

La stratégie de la grande alliance républicaine anti-Sarko est séduisante, mais sans volonté de du PS et des Verts de partager cette stratégie et sans moyens de s’y positionner légitimement en leader, l’hypothèse est irréaliste.

Pour comprendre ce qui s’est passé à la Grande-Motte, il faut comprendre les différents agendas des différents acteurs, sachant que les frontières entre les groupes ne sont pas étanches :

  • L’agenda de François Bayrou : être élu en 2012. Cela suppose avant tout de conserver son indépendance. Dans cette perspective l’alliance n’est possible qu’en position de force, impossible sinon, perspective peu réjouissante pour les élus potentiels. Annoncer d’emblée une stratégie d’autonomie pourrait les pousser à aller négocier avec les listes concurrentes, il faut donc ouvrir la porte à des discussions, mais se donner le temps de construire les moyens de négocier en position de force et préparer le terrain au cas où l’alliance serait suicidaire pour 2012.
  • L’agenda des conseillers sortants et des conseillers potentiels : être élus ou réélus en 2010. La mécanique électorale, soi-disant proportionnelle, donne une large prime au vainqueur et ne laisse que des miettes à celui qui arriverait en troisième position, à supposer qu’il parvienne à passer la barre des 10% au premier tour. Même dans ce cas, le trop petit nombre d’élus ne permettrait pas de constituer un groupe et d’exister. Il faut donc des alliances, de préférence des alliances gagnantes qui permettent de participer à l’exécutif, ce qui fait véritablement l’intérêt du mandat. Quelle alliance ? D’une région à l’autre, il est clair que les intérêts divergent. L’option « à gauche toute » élimine les candidatures des élus qui participent à des réseaux ou des majorités de droite, « à droite toute » est très incohérent avec l’image nationale d’opposant de Bayrou.
    L’alliance locale expérimentée aux Municipales serait une bonne option pour les futurs conseillers, mais ils savent son manque de lisibilité. Une alliance verte-orange de 1er tour avant une négociation d’égal à égal avec le PS serait la meilleure option, mais Les Verts, après leur succès des Européennes, veulent tenter un premier tour en solitaire ou une négociation en position de force dès le 1er tour avec les socialistes. Le pire serait pour cet agenda l’absence complète d’alliance. C’est la survie de notre mouvement qui se joue, chacun le ressent à sa manière.

Continuer la lecture de Que s’est-il finalement passé à La Grande Motte ?