Meilleurs voeux pour 2008

Le 31 décembre à minuit, j’ai formé des voeux de bonheur, de réussite, de paix comme il est d’usage, en espérant surtout que 2007 ne ressemble pas trop à 2008. Le 31 décembre 2006 à minuit, j’avais un espoir très précis pour 2007: que nous en finissions enfin avec l’ère Chirac et qu’une nouvelle période commence.

((/public/Images_billets/meilleurs_voeux_2008.jpg|meilleurs_voeux_2008.jpg|R|meilleurs_voeux_2008.jpg, juil. 2009)) Malheureusement, si l’on pouvait rester assez optimiste à la veille du premier tour, la suite de l’histoire s’avéra nettement moins glorieuse. Nous découvrîmes une comédie de la rupture qui se poursuit depuis sur différents registres, de la comédie politique à la comédie sentimentale. Plus le temps passe et moins je parviens à croire qu’il sortira de véritables nouveautés du quinquennat Sarkozy, à l’exception peut-être d’une illisibilité croissante du paysage politique dans un mélange des genres à un point inédit jusqu’ici. Pour être tout à fait objective, il en sortira également sans doute quelques bonnes lois ou mesures, mais iront-elles vraiment au bout de leur logique, et au prix de quelle complexité administrative? L’histoire des heures supplémentaires ou de la réforme des régimes spéciaux en donnent une première idée. Le 31 décembre de cette année à minuit, je trouvais donc du sens aux voeux personnels que je formulais, mais j’avais beaucoup de mal à former des voeux pour le pays. A part attendre des jours meilleurs et des équipes plus déterminées à réformer véritablement les choses, ce qui a peu de chances de se produire sans élections nationales, il ne reste qu’à prendre son mal en patience. Néanmoins, des amis m’avaient souhaité une bonne surprise pour 2008. La bonne surprise est arrivée très vite, le 8 janvier exactement, c’était la tête de liste du MoDem aux élections municipales dans le 6e arrondissement de Paris. Au travail donc, commençons au moins à construire localement. Rendez-vous très vite sur un nouveau blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.