« Il existe bien une aspiration, forte et large, à s’émanciper d’un vieux carcan bipolaire ressenti comme obsolète »

 »Il existe bien une aspiration, forte et large, à s’émanciper d’un vieux carcan bipolaire ressenti comme obsolète (ou inadéquat), étouffant, pour explorer d’autres voies à l’aide d’un autre logiciel ». Jean-François Kahn L’article de Jean-François Kahn dans Marianne est titré à tort « La défaite du MoDem », il parle de tout autre chose, qui est précisément ce que le MoDem appelle de ses voeux: l’ouverture d’un nouvel espace politique qui ne soit ni extrémiste, ni UMP, ni PS.

((/public/Images_billets/kahn.jpg|kahn.jpg|R|kahn.jpg, juil. 2009)) Il faut absolument lire l’article de Jean-François Kahn dans Marianne 2 daté du 12 juin 2009: [http://www.facebook.com/ext/share.php?sid=88621193175&h=o5Ins&u=g9r7t&ref=nf|http://www.facebook.com/ext/share.php?sid=88621193175&h=o5Ins&u=g9r7t&ref=nf] L’incident entre Cohn-Bendit et Bayrou le jeudi qui précédait les élections a certes eu pour effet de faire perdre quelques points à François Bayrou – combien ? nous ne le saurons jamais. Il a surtout masqué ce qui aurait dû être la grande leçon du scrutin, et je suis persuadée que c’était là sa fonction principale. Si l’on additionne les voix du MoDem et d’Europe-Ecologie, elles représentent une alternative évidente à l’alternance habituelle UMP-PS, et c’est ce que Jean-François Kahn a parfaitement vu. Si l’on analyse maintenant l’abstention, il y a dans ce réservoir de voix sans doute plus d’électeurs en recherche d' »autre chose » qu’ils n’ont pas (encore) trouvé dans l’offre orange ou verte ou celle des listes alternatives, et qu’ils ne trouveront jamais plus dans les l’offre PS ou UMP. Le message est donc relativement clair: proposez nous autre chose. L’autre chose d’Europe écologie a paru plus séduisant: candidats nouveaux (au moins en France), discours et programme centré sur l’Europe. Les candidats écologistes ont la plus faible moyenne d’âge et le plus faible pourcentage de cumulards. Un vrai tremblement de terre dans la vie politique française! Imaginez un peu des régions orange et vertes aux Régionales l’an prochain. Reste à se demander si finalement le PS et l’UMP reprendront la main, je ne le crois pas. La balle est donc dans le camp des verts et des orange qui ont intérêt à surmonter leurs dysfonctionnements internes pour ne pas manquer cette opportunité historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.